#26 : les coins-coins

30/08/07 § Poster un commentaire

Mardi soir, sortant du bureau, je commence ma routine : je prends d’abord le métro 1 (forcément, je suis serrée comme une sardine, et je manque de perdre un ou deux orteils : la joie de mettre des sandales qui aère les orteils). Jusque là, tout va bien. Je change de métro, et j’entre péniblement dans le 13 (cette fois, c’est un peu moins la bousculade). Pas moins de 5 minutes plus tard, me voilà à courir pour attraper le RER, et confortablement assise, je sors mon livre. A mi-chemin, un grand doute m’assaille : mes clefs !!! J’ai beau fouiller mes multiples poches, et mon sac : mes clefs ne sont pas derrière le paquet de chewing gum, ni derrière les mouchoirs en papier… C’est la panique, j’ai oublié mes clefs au bureau. Bon, je réfléchis trente seconde. J’arrive à la maison avec Théo à 18h10, et chaton n’arrive qu’à 19h20. J’peux pas demander à chaton quitter le magasin plutôt, puisque mon portable n’a plus de batteries (forcément…), et je ne peux non plus pas demander à Crevette d’attendre sagement devant la porte de la maison pendant presqu’une heure et demi !!!
Donc, j’arrive au centre de Loisir à 17h55, et dis fièrement à Théo :
– « Ce soir, on prend pas le bus, on rentre à pied… »
– « Oh oui maman… Fait beau, y’a le soleil… mais j’ai ma casquette, le soleil mangera pas la couleur de mes cheveux… »
Tout va bien, on va rentrer doucement à la maison, n’hésitant pas à trainer pour lui montrer successivement : les araignées, les abeilles et les grenouilles… Il faut dire que Théo les aimes. La ville a entrepris de décorer les points d’espace vert avec des animaux ou insectes géants en métal. On s’est donc attarder à regarder les araignées tissant leur toiles géantes, à contempler les abeilles sortant de leur ruche, et j’ai pris mon temps à expliquer quels instruments jouaient les grenouilles. Finalement, on arrive devant la maison à 18h45. Mais c’est encore un peu tôt, et je propose d’aller voir les coincoins. Un peu plus loin de la maison, un lac pour les pêcheurs. On a pu profiter du soleil avec un peu de vent pour nous rafraichir. Et Théo s’est amusé à donner du pain à l’oie toute blanche et aux coincoins.
Finalement, d’avoir oublié mes clefs nous a permis de se promener tranquillement, et de profiter du beau temps. Le lendemain matin, alors que Théo prenait son petit déjeuner, et que je m’apprêtais à partir attraper mon train, Théo m’annonce :
– « Maman, oublie pas les clefs aujou’d’hui ! »
NDLR : Les photos datent de dimanche dernier, alors qu’on avait décidé avec chaton de profiter du lac aux coincoins par le beau temps qui nous était généreusement offert. Malheureusement, je n’avais pas mon appareil photo sur moi mardi soir, j’aurai bien profité de l’occasion pour immortaliser Théo avec les araignées, les abeilles, et surtout avec les grenouilles musiciennes…

Mardi soir, sortant du bureau, je commence ma routine : je prends d’abord le métro 1 (forcément, je suis serrée comme une sardine, et je manque de perdre un ou deux orteils : la joie de mettre des sandales qui aère les orteils). Jusque là, tout va bien. Je change de métro, et j’entre péniblement dans le 13 (cette fois, c’est un peu moins la bousculade). Pas moins de 5 minutes plus tard, me voilà à courir pour attraper le RER, et confortablement assise, je sors mon livre. A mi-chemin, un grand doute m’assaille : mes clefs !!! J’ai beau fouiller mes multiples poches, et mon sac : mes clefs ne sont pas derrière le paquet de chewing gum, ni derrière les mouchoirs en papier… C’est la panique, j’ai oublié mes clefs au bureau. Bon, je réfléchis trente seconde. J’arrive à la maison avec Théo à 18h10, et chaton n’arrive qu’à 19h20. J’peux pas demander à chaton quitter le magasin plutôt, puisque mon portable n’a plus de batteries (forcément…), et je ne peux non plus pas demander à Crevette d’attendre sagement devant la porte de la maison pendant presqu’une heure et demi !!!
Donc, j’arrive au centre de Loisir à 17h55, et dis fièrement à Théo :

– « Ce soir, on prend pas le bus, on rentre à pied… »
– « Oh oui maman… Fait beau, y’a le soleil… mais j’ai ma casquette, le soleil mangera pas la couleur de mes cheveux… »

Tout va bien, on va rentrer doucement à la maison, n’hésitant pas à trainer pour lui montrer successivement : les araignées, les abeilles et les grenouilles… Il faut dire que Théo les aimes. La ville a entrepris de décorer les points d’espace vert avec des animaux ou insectes géants en métal. On s’est donc attarder à regarder les araignées tissant leur toiles géantes, à contempler les abeilles sortant de leur ruche, et j’ai pris mon temps à expliquer quels instruments jouaient les grenouilles. Finalement, on arrive devant la maison à 18h45. Mais c’est encore un peu tôt, et je propose d’aller voir les coincoins. Un peu plus loin de la maison, un lac pour les pêcheurs. On a pu profiter du soleil avec un peu de vent pour nous rafraichir. Et Théo s’est amusé à donner du pain à l’oie toute blanche et aux coincoins.
Finalement, d’avoir oublié mes clefs nous a permis de se promener tranquillement, et de profiter du beau temps. Le lendemain matin, alors que Théo prenait son petit déjeuner, et que je m’apprêtais à partir attraper mon train, Théo m’annonce :
– « Maman, oublie pas les clefs aujou’d’hui ! »

NDLR : Les photos datent de dimanche dernier, alors qu’on avait décidé avec chaton de profiter du lac aux coincoins par le beau temps qui nous était généreusement offert. Malheureusement, je n’avais pas mon appareil photo sur moi mardi soir, j’aurai bien profité de l’occasion pour immortaliser Théo avec les araignées, les abeilles, et surtout avec les grenouilles musiciennes…

Publicités

Tagué :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement #26 : les coins-coins à Crottes Alors !.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :