#89

23/01/08 § Poster un commentaire

« La pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre » dit-on. L’adage est là encore confirmé. Si Maman, souvent frileuse, s’installe devant son PC avec une couverture sur le dos. Théo semble vouloir instinctivement imitée la scène maternelle. Confortablement assis dans son fauteuil (d’ailleurs, bon à changer), il se concentre, sa couverture sur les épaules, sur ce qu’il doit faire. Finalement, cinq minutes plus tard, j’entends la Crevette entonner :

– « Maman ! Tu m’aides ? »

Nota Bene : La connexion internet est enfin rétablie…

#88

13/01/08 § Poster un commentaire

Le Papa Noël ayant déposé sous le sapin, le jour de Noël, un beau vélo avec deux roulettes, il fallait profiter du plus ou moins beau temps d’aujourd’hui. Après la sieste, on enfourche donc le Vélo, et direction le lac des Coins Coins. Facile de prime à bords, Théo parvenait à semer Maman sur la piste cyclable reliant la maison et le lac. Théo filant comme le vent, Maman courant derrière la Crevette roulette, Théo m’a surprise en attendant sagement devant le passage clouté.
– « Maman… Faut descendre du Vélo pour traverser. T’as vu ? »

– « Ah oui mon Coeur ! »

– « Mais je suis pas ton coeur, je suis ton Trésor… »

– « Ah oui, c’est vrai ! »

Une fois traversé, il a été bien plus difficile de continuer la promenade, du moins en Vélo.

– « Maman… Ca roule pas bien sur les cailloux ! »

Finalement, après une chute mémorable ou Théo me montrait ses mains pleines de boues, ses genoux souillés et son Vélo sali, Maman a fini par porter le Vélo pour continuer le tour du petit Lac aux Coins Coins. Entre temps, une gentil vieille dame a eu pitié des menottes de la Crevette et lui a tendu un mouchoir. Ce a quoi, Théo a enchaîné en disant :

– « Merciii »

Une heure de promenade achevée, Théo m’annonce qu’il veut à tout prix changer le papalon parce qu’il est sale. Ni une, ni deux, Théo enlève papalon et culotte en criant :

– « Allez Maman… Faut m’habiller.. »

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de janvier, 2008 à Crottes Alors !.