#200 : Semaine tendue …

25/06/08 § 3 Commentaires

Semaine tendue, c’est le moins qu’on puisse le dire !

Grand stress au travail qui a commencé dès lundi matin, et qui durera jusque vendredi : passage obligé par Angers, où je vais devoir me confronter avec mon client préféré : l’ADEME. Ça s’annonce dur, le timing est serré. Je ne suis pas parvenu à terminer hier soir tout ce que je devais faire et pourtant il va bien falloir que ce ce soit au point pour Vendredi. Je ne tiens pas à me faire déchiquetée vivante à Angers. Si je tenais entre le main le Crétin qui a commencer le développement de ce projet (et qui a tout salopé), je lui ferai bien la tête au carré !

A tout debuggé depuis décembre, je me rend compte petit à petit que j’ai refait le projet de A à Z. J’aurai eu plus vite fait à partir de rien, sur des bases saines. Qui a dit que tout était toujours simple ?

Qui plus est, on m’a raillé la voiture lundi ! Ou plutôt on m’a amôché l’aile droite : saloperie de bus ! Qu’on viennt plus me parler de la RATP et de ses chauffeurs compétents !

Oh ce n’était rien de grave : juste une énorme frayeur, et mes nerfs qui ont laché !
Engagée sur ma voix de gauche pour pouvoir aller tout droit, ce salopard de conducteur de bus, à ma droite, n’a rien trouvé de mieux que de se déporté sur MA voiture pour récupéré la voix à ma gauche pour tourner à gauche. Je ne sas pas ce qui a été le pire : le voir m’emboutir l’aile, sans pouvoir réagir, ou le voir me contempler dans son rétroviseur avec son rictus à lui flanquer des baffes. Chaton est persuadé que j’aurai du accélérer pour lui interdire le passage (auquel cas, c’est toute la voiture qui serait passé à la moulinette, et moi avec) plutôt que de freiner pour limiter la casse. C’est bien connu, les bus à Paris se pensent toujours dans leur bon droit (ne marquant pas les priorités, déboulant devant les voitures sans crier gare), mais là, je m’attendais pas à pareil carton !

Naturellement, inutile de préciser que le bus ne s’est pas arrêté et m’a gratifier d’un sourire hilare en effectuant son délit de fuite : n’ayons pas peur des mots. Ce n’était ni plus ni moins qu’un délit de fuite, alors qu’il était complètement en tord.

Émotions fortes, je suis tombée dans les vapes quelques instants plutard. Dieu merci, j’avais stoppé la voiture dans un coin sûr sentant le malaise venir.

Finalement plus de peur que de mal : la voiture n’a pas grand chose (même si je préfèrerais qu’elle n’ai rien), et je vais bien. Chaton a dû d’urgence aller chercher Théo au Centre puisqu’avec tout ça, j’avais une demi heure de retard pour aller chercher la Crotte.

Heureusement que de bonnes nouvelles ponctuent la journée : j’ai reçu le bulletin de la Crotte, et il est superbe : « Théo a beaucoup progressé tout au long de l’année. Élève sérieux et appliqué. Passage en grande section ! »

Ça se fête !

Publicités

Tagué :

§ 3 réponses à #200 : Semaine tendue …

  • Oliv' dit :

    Ça fait zarb de les voir évalués si jeunes, mais bravo Théo.

    Bon courage pour le boulot.

    si le chauffeur de bus est manifestement un connard, il t’évite quand même peut-être un malus: les transports en commun sont presque toujours prioritaires sur les véhicules personnels (reste son cligno, qui aurait pu aboutir sur un tort partagé), et doublé là d’une priorité à droite.

    mais le sourire et tout, c grand délit de connerie.

    Oliv’

    • Maman Crotte dit :

      Ce qui est bizarre c’est de voir ce qu’ils évaluent dans le détails. On est encore loin des Grammaire, Orthographes, Maths, et cie… Mais beaucoup de précisions dans ce qui est évalué.

      D’abord sceptique, j’avoue être plutôt fier de tout ce qu’il a abattu en finalement si peu de temps. Après tout, se retrouver parachuter en région parisienne, débarquer dans une école qu’il connaissait pas, découvrir la cantine et le centre de loisir. C’était loin d’être quelques choses de facile !

      Moralité : ne jamais sous estimé la capacité à s’adapter d’un enfant !

      Quant au chauffeur de bus. Chaton a pensé à appeler les flics pour se renseigner. En gros, c’est pas de témoins, donc rien à faire !

      Pas envie de me battre pour se genre de futilité (finalement). Je n’ai rien eu. L’aile est un peu rayé (mais quelle voiture ne l’est pas en région parisienne). Ca a été surtout une grosse frayeur !

    • Oliv' dit :

      j’avais un peu regardé les « carnets de notes » de mes neveux et nièces (5, 7, 9 ans), il m’avait semblé que ce qu’on évalue dérive en fait de l’éducation spécialisée (que c’est mon domaine maintenant, enfin quand j’aurais retrouvé du boulot) avec le acquis, en cours d’acquisition, non acquis.

      En tous cas avec tous les changements, je double mon Bravo Théo ! Sans oublier les personnes qui l’accompagnent… on sous-estime généralement nos capacités d’adaptation.

      Sinon, sage décision concernant le connard et futile chauffeur. Mais va falloir arrêter de te la péter Parisienne !! en un an à Bordeaux, j’ai bien éraflé tous les enjoliveurs de Tite Twingo, et une petite tonche mystérieuse sur la capot (un qui devait pas savoir faire un créneau).

      Oliv’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement #200 : Semaine tendue … à Crottes Alors !.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :