# 756

30/10/11 § 8 Commentaires

J’ai toujours fait des comparaisons entre mes enfants :

– Tiens, Théo courrait à 9 mois. Alexandre a pris son temps : 15 mois. Jules, plus paresseux encore : 16 mois. Et Charlotte, je ne me souviens plus tellement. 14 mois, il me semble.

– Théo ne jouait pas. Il était collé à moi, à Mamou, à Papou. Il ne sait pas jouer seul. Il lui faut toujours quelqu’un. Mais nettement moins depuis l’arrivée des 3 autres crottes. Les Jumeaux et Charlotte sont bien plus « autonome ». Un rien les amuse. A moins d’un an, Alexandre construisait déjà des tours de légos. Jules suivaient déjà les routes de son tapis avec les voitures. Quant à Charlotte tout a encore été plus vite, suivant le sillon tout fraîchement creusé de ses frères.

Etc…

Pour l’essentiel, les comparaisons se faisaient entre Théo et les autres. Faisais-je inconsciemment la distinction parce que le père n’est pas le même ? Surement… Théo n’a pas grandi aussi facilement que ses petits frères et sa sœur, le divorce ayant été consommé très rapidement à sa naissance.

Quand l’extérieur a commencé à faire un distinguo entre mes enfants. Là, j’ai commencé à avoir vraiment mal. Alors que je le faisais moi-même naturellement entre Théo et les plus petits, j’étais subitement confrontée à cette banalité : Jules et Alexandre ont toujours été pour moi un tout et en même temps, deux êtres bien distincts, avec chacun leur propre caractère. Mais l’évidence, pour moi, mon cœur de maman, et mon vécu, n’était pas évidence pour tout le monde.

Un soir, allant chercher les Jumeaux et Théo aux centres de loisirs, l’une des dames me dit :

– « Ah lala la… Alexandre c’est mon Chouchou. Il est trop mimi. Il est trop Chou. Et qu’est-ce qu’il est sage. Et très mature ! Ah oui, c’est vraiment mon chouchou… »

Je la regarde, consternée.

– « Ah mais Jules alors. C’est une toute autre histoire… Il est méchant. Il est bébé. C’est une catastrophe. Il est nettement moins bien qu’Alexandre.»

Et c’est là, pour la première fois, que j’ai compris une chose : les gens sont de sombres crétins. La remarque est tombée une fois, deux fois … Et les choses se sont doucement envenimées. Entre la diarrhée chronique de Jules, et sa susceptibilité (justifiée, là, en l’occurrence), il a été pris en grippe. Et le cercle vicieux s’est installé. Jules ressent leur connerie. Le vit mal. Pour se venger, il est capable de se faire dessus (liquide ou solide), 3 fois dans la demi heure. Du coup, les bonnes dames le prennent d’autant plus en grippe. Et lui, le vit encore plus mal. Et continue de plus belles… Un soir, lorsque je franchis la porte, Jules court vers mois, saute dans mes bras et me dit : « Maman, ça va pas… » Et j’ai failli fondre en larme.

A la maison, Jules est souriant. Craquant. Tendre et affectueux. Sans jamais un seul accident dans la journée. Et de le voir ainsi léser, j’ai tendance à le chouchouter, à le bichonner. Et ce au détriment de son frère. Comme pour faire contre poids à ce qu’ils vivent dans la journée. Et ça, c’est pas juste. C’est réellement injuste de m’imposer de faire faire à moi une différence comme ça, entre mes enfants.

En attendant, pour ces vacances scolaires, Jules est parti chez Papi et Mami. Alexandre est resté avec nous et va au centre. Ca fera du bien aux jumeaux d’être séparés un peu. Ca fera du bien à Jules d’être coupé du centre et de ces mégères. Peut être cela coupera t’il le cercle vicieux. Prrrttt. L’avenir nous le dira. Mais là encore, nous avons du faire un choix. Difficile. Et Alexandre a pleuré pendant 2/3 jours parce que lui aussi, auraient voulu être en vacances chez Papi et Mami…

Edit : Merci à toutes pour vos petits mots rassurants. Nous avons rendez vous le 8 Novembre chez le Pédiatre. Pour le moment, ça va mieux. J’ai commencé à analyser un peu tout ça. ET j’ai pensé à une chose : mayonnaise. Jules en raffole. Blanc d’œuf, huile en grande quantité, moutarde… Et il a découvert la « naize » un peu avant cet épisode diarhée. Nous ne lui en donnons plus…

# 755 : Verdict ?

19/10/11 § 19 Commentaires

Blanc d’oeuf, lait de vache, arachide, Moutarde : Positif.

J’ai juste envie de pleurer …

# 754 : Mots d’Enfants… Ou Pas !

17/10/11 § 8 Commentaires

Alexandre fait tomber un morceau de viande de son assiette.
Il regarde Papa et dit « Mais putain…. ».

Papa regarde Maman.
Maman regarde Papa.
** Meuh non… Nous avons rêvé ! **
(Politique de l’autruche ? Yes !)

Alexandre fait tomber un deuxième morceau de viande.
Alexandre dit « Crotte de putain… »

Alors soit. J’ai le « putain » facile. J’avoue tout.
Soit, Papa aussi poule soit il, a également le putain facile. Il ne l’avoue pas.

Mais Crotte de Putain… Je sèche !

Edit : Et on sort le champagne chez les Crottes !
Première nuit sans avoir à se lever une seule fois. Sans finir à 3 (4, 5, 6 ?) dans notre lit pour DEUX !
Première journée sans accident de culotte.
Première journée sans diarhée.
Sans vomissement.
Et ce n’était pas arrivé depuis… Pfiou ! Un mois ?
(A noter quand même le record battu ce week end de 18 lessives et de 18 sèches lignes !)

# 753 : Et dans la famille, je fais que des aneries…

14/10/11 § 16 Commentaires

Un dimanche, 14h30, en pleine sieste. Charlotte pleure fort. Très fort. Je descends voir ce qu’il se passe, dans le noir pour ne pas réveillé les jumeaux. Théo n’est pas là, we chez son père. Et dans la pénombre, je distingue une forme haute de 3 pommes. C’est Jules, qui me regarde l’air tout penaud. La chambre de Charlotte est ouverte…

Je me rapproche, et là, le visuel est à frémir d’horreur. Je vois une espèce de mélasse brûnatre. Et compte tenu des diarhées répétitive du moment, j’imagine le pire. J’ai littéralement senti la crise d’hystérie monter en voyant le brûnatre sur la moquette, sur les murs, partout… C’est l’odeur qui m’a rassuré, faisant presque oublier l’énorme connerie que venait de me faire Jules : vider 750g de nutella. Avec sa diarhée, ses maux de ventre du moment, sa fièvre… L’appétit lui, n’est visiblement pas impacté.

Non, je ne me suis rendu compte de rien. La maison est sûr trois étages. Jules a fait très doucement, déscendu dans la cuisine. Et se servir. Les toilettes ? Il a tout simplement essayé de se laver. Plus de 2h pour tout nettoyer. Je ne verrais plus jamais le nutella de la même façon…

# 752 : MANGE !

12/10/11 § 13 Commentaires

– Mange !
– …
– Mange, c’est du médicament !
– …
– Mais mange… Regarde tout à l’heure, tu as fait caca sur le canapé. Tu es malade, mange !
– …
– Tu veux encore faire caca sur le canapé ?
– …
– Tu veux faire caca sur Jules ?
– …
– Sur Charlotte ?
– …
– Sur Théo ?
– …
– Tu veux que je te fasse caca dessus ?
– Nooooooooooooooooooooooooooooooon !
– Alors MANGE ce médicament !
Alexandre s’exécute et ingurgite une cuillère de petit suisse mélangée à du smecta. Il pleure.
– Mais MANGE ! *** Papa s’énerve ***
– Regarde c’est bon, Papa mange…

Et là, Papa mange une cuillère et recrache tout.

– Ah mais quel horreur ça pique. Le petit suisse n’est plus bon !

(J’suis toujours là. J’ai juste beaucoup de mal à sortir la tête de l’eau. Et j’avoue que ma susceptibilité et ma sensibilité ont été mis à mal ici. Merci Sylvie pour tes mots si gentils…)

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de octobre, 2011 à Crottes Alors !.